Harry Potter Tour in London

Once more with magic – « London calling to the faraway towns… » et Eugénie et Marcellin répondent à cet appel !

Si la qualité des films Harry Potter est pour le moins inégale, il n’est reste pas moins que la visite des studios Warner de Leavesden est ce qui s’apparente le plus à un pèlerinage pour tous fans de la saga. Et bien qu’ayant une affection mille fois supérieure pour les romans, Eugénie est de ceux-là (GO Serdaigle !).
Revenir sur les qualités et les défauts de la franchise mériterait d’ailleurs un article complet, mais pour les besoins de cette chronique, je vais faire bref : grosse affection pour les numéros 1, 2, 7 et 8, coup de cœur pour le 3 (Le Prisonnier d’Azkaban), et amère déception (voir dégoût) pour les 4, 5 et 6.

20180331_132209.jpgIl n’empêche, la visite des décors reste un moment fort et féerique qui replonge dans la magie de l’univers de J. K. Rowling et d’un mastodonte du cinéma.
C’est au détour d’un séjour à Londres, entre Camden et Piccadilly, qu’Eugénie & Marcellin sont allés s’immerger dans le Potterverse.
Accessible directement en bus depuis le centre de la capitale, l’immersion est immédiate ! À noter que l’audioguide est IN-DI-SPEN-SA-BLE si vous êtes un fan de la saga. Des détails connus aux anecdotes de tournage en passant par les secrets de fabrication, le guide apporte son lot de compléments à la visite qui témoignent de l’envergure de la franchise.

20180331_141348.jpgTrès développée du point de vue du storytelling, la visite ne rentre définitivement pas dans la case des attrapes touristes ! La découverte des bâtiments, des décors, de leurs dimensions donne une excellente vision des espaces lors des tournages, sans compter les innombrables accessoires, costumes et autres objets cultes qui participent au réalisme de l’univers. Au détour des salles, on prend plaisir à se perdre dans la forêt Interdite, on s’émerveille devant les dimensions du Ministère de la Magie et on rêve d’évasion devant la rutilante locomotive du Poudlard Express. Les décors laissent peu à peu la place aux secrets de fabrication qui mettent en lumière le travail monstre des petites mains derrière l’illusion : maquillage, costumes, effets spéciaux et autres concept art. Dernière étape du tour, la monumentale maquette de Poudlard qui représente à elle seule une visite en soi. Difficile d’en dire plus sans spolier complètement l’exposition. Les studios de la Warner font vraiment partie des expériences qui se vivent plus qu’elles ne se racontent et qui séduiront autant les fans que les néophytes, les enfants comme les adultes.

La visite s’achève par un passage obligatoire dans la boutique, véritable Caverne aux Merveilles de Goodies et lieu de torture pour les petits budgets car tout y est alléchant. En ce qui me concerne, j’en suis quitte pour quelques souvenirs aux couleurs de ma maison (Serdaigle) mais aussi pour mes amis Poufsouffle et Serpentard (dont Marcellin – mon filou de petit serpent).

20180331_151741.jpgpar Eugénie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :