Toutânkhamon s’expose à la Villette

Présentée par le Ministère des Antiquités égyptiennes à la Grande Halle de la Villette, l’exposition Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon dévoile plus de 150 pièces maîtresses, dont 50 voyagent pour la première fois hors d’Égypte – jusqu’au 22 septembre.

 

Le dimanche 21 juillet – Le Trésor du phare à On (les vrais savent)

En novembre 1922, l’archéologue Howard Carter a fait rentrer deux noms dans l’Histoire, le sien et celui de Toutânkhamon, pharaon de la XVIIIe dynastie égyptienne, au 14ème siècle avant JC. 

L’exposition qui se tient à la La Villette depuis le 23 mars célèbre le centenaire de la découverte du tombeau royal.  Prêtée par le musée du Louvre, la statue du dieu Amon a fait le déplacement pour veiller sur le trésor qui accompagna Toutânkhamon dans l’au-delà. Une collection spectaculaire tant par la beauté des objets exposés que par leur incroyable état de conservation, venant défier notre conception même du temps. On ne peut qu’être impressionné par les vestiges millénaires d’une civilisation aussi fascinante que mystique… et se demander ce qu’il restera dans la nôtre dans 3000 ans…

L’exposition est riche et bénéficie en outre d’une scénographie soignée, bien qu’assez classique, où les dieux de l’Égypte Antique guident les visiteurs dans le royaume des morts. Côté storytelling et pédagogie, la démarche aurait pu être plus poussée pour que l’immersion soit complète mais la collection se suffit en elle-même pour peu qu’on ait déjà quelques connaissances historiques. D’ailleurs, l’audioguide à 6€ n’est pas indispensable.

Bien sûr, l’exposition à elle aussi un coût, 24€, qui reste vraiment élevé surtout que son intérêt diminue si vous avez fait le Louvre, le British Museum ou le musée du Caire récemment. Fortes de leur succès, les séances sont bondées ce qui rend l’expérience moins agréable à cause de la foule, alors n’hésitez pas à profiter du relatif calme estival pour vous y rendre.

L’escale parisienne fait partie d’une ultime tournée avant que l’exposition ne s’installe définitivement au Grand Musée égyptien du Caire (actuellement en construction) sur le plateau de Gizeh, l’occasion est donc unique de découvrir le trésor d’un Pharaon qui, après avoir eu si peu d’impact de son vivant, aura trouvé le chemin de l’immortalité dans la tombe.

 

 

par Eugénie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :