Bohemian Rhapsody

Long live the Queen !

Kezako ?

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. 

La critique d’Eugénie – 3/5

Un petit préambule me semble nécessaire… j’adore Queen ! Il n’est de groupe de rock, toutes époques confondues, que je tienne en plus haute estime que celui de Freddie Mercury. Je tiens à cette précision car je vais avoir du mal à mesurer mes mots et mon opinion.

Commençons par le moins bien. « Bohemian Rhapsody » est un biopic tout ce qu’il y a de plus classique et qui s’arrange plus de la réalité qu’il ne la respecte. Si les décors et la lumière bénéficient d’un traitement de qualité tout au long du film, il n’en est pas de même pour la réalisation et la mise en scène, très inégales. On alterne sans cesse entre platitude et inspiration, ce qui peut dérouter les moins attentifs.
Côté casting, rien à redire. Les acteurs font le job et y prennent même beaucoup de plaisir. Rami Malek se donne à fond pour être à la hauteur de la légende du rock et pourrait bien se voir nommer en course pour la fameuse statuette. Après, savoir si la direction d’acteur est pertinente… que ceux qui ont connu personnellement les membres du groupe se prononcent.

En dépit de sa prévisibilité, le film m’a embarqué bien au-delà de mon siège. Bryan Singer a réalisé l’un de mes plus vieux rêves, l’irréalisable souhait pour tout enfant né après 1980 : assister à un concert de Queen !
Alors certes, c’est un substitut, mais qui a pourtant su rendre tangible la folie et l’énergie des performances du groupe. Car en tant que film, « Bohemian Rhapsody » n’a rien d’exceptionnel, il ne dévoile son potentiel que quand on commence à le considérer comme un concert, entrecoupé de phases scénarisées. C’est d’ailleurs ainsi qu’il faut le vivre… Allez en salle avec des amis, levez-vous, tapez des pieds et des mains et chantant de concert avec l’image ! Le film offre une occasion rare de transcender la passivité des salles, pour faire du public plus qu’un spectateur, un acteur du show. Show qui même après 27 ans « still goes on » !


Réalisé par Bryan Singer
Avec Rami Malek, Ben Hardy, Joseph Mazzello, Gwilym Lee, Lucy Boynton…
USA – Biopic
Sortie en salle : 31 octobre 2018
Durée : 2h 15min

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :