Coco

« Ne s’oublie pas ! »

Réalisé par Lee Unkrich, Adrian Molina
VO : Anthony Gonzalez, Gael García Bernal, Benjamin Bratt…
VF : Andrea Santamaria, Ary Abittan, Bernard Gabay…
USA – Animation
Sortie en salle : 29 Novembre 2017
Durée : 1h 45min

Kezako ?

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. 

La critique d’Eugénie   –   4,5/5
♥ Coup de cœur

Depuis le premier « Toy Story » en 1995, Pixar a cosigné avec Disney certains des plus beaux films d’animation du grand écran. Après s’être quelque peu égaré du côté des sequels de moindre qualité (« le Monde de Dory » et « Cars 3 »), le studio revient (enfin) avec une production originale formant avec « Vice-Versa » et les « Nemo » une fresque sur les thèmes de la famille et de la mémoire.

Pourtant sur le papier, le voyage initiatique au royaume des morts avait un petit air de déjà-vu burtonien genre « les Noces Funèbres ». ¡Claro que no!
Loin d’utiliser le Mexique comme simple élément de décor, son folklore et sa langue servent de socle à l’intrigue avec une approche bien plus juste et respectueuse que ce à quoi Disney nous avait habitués (bon ne vous faites pas des films non plus, c’est un dessin animé pas un documentaire).

De la petite ville poussiéreuse de Santa Cecilia au monde baroque des Morts, Pixar réalise une nouvelle prouesse artistique. Une épopée haute en couleur, généreuse, mélancolique, drôle et émouvante avec sa pléiade de personnages bigarrés, de l’hilarant chien Dante à la vieille Coco dont l’animation recèle à ce niveau moins du talent que de la magie !

« Coco » est un film intergénérationnel dont la conclusion volontairement mélodramatique ne manquera d’émouvoir les adultes qui trouveront en une scène l’écho de leurs propres histoires. C’est aussi ça le talent de Pixar, réussir à rendre personnel un message universel…

Mieux que n’importe quel discours, « Coco » célèbre la vie à travers une réflexion sur la mort, humaine et intemporelle : l’homme ne meurt vraiment qu’avec son souvenir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :