Horizon Zero Dawn

Hero Dawn !

Éditeur : Sony Interactive Entertainment
Développeur : Guerrilla Games
Action, Infiltration, RPG
Sorti sur PS4 le 1 mars 2017

Kezako ?

Dans un monde ouvert post-apocalyptique vibrant et luxuriant, de colossales créatures mécaniques parcourent des terres qu’elles ont arrachées aux mains des Hommes. Aloy, une chasseuse habile de la tribu des Noras part à la recherche du passé de l’humanité pour lui assurer un avenir.

La critique d’Eugénie   –   5/5
♥ Coup de cœur

1000 ans après notre ère, nos orgueilleuses mégapoles ont disparu. N’en reste plus que quelques buildings cadavériques rongés par la nature, mais l’homme lui a survécu, plongé dans un nouvel âge de fer.

Annoncé en grande pompe à l’E3 de l’année dernière, « Horizon Zero Dawn » tient toutes ses promesses et plus encore, preuve que Guerrilla Games a bien fait d’arrêter la franchise des Killzone (dommage que sa sortie coïncide avec le lancement de la Nintendo Switch et du nouveau « Zelda : Breath of the Wild »).
Fini les FPS, bienvenu dans action-rpg épique porté par un superbe scénario principal qui trouve une nouvelle narration dans un pitch pourtant mille fois déjà vu, un monde post-apocalypique.

Nous incarnons Aloy, paria puis Chercheuse de la tribu des Noras, rouquine au caractère bien trempé descendante probable de Lara Croft. Une héroïne bien écrite, courageuse et rafraîchissante mais dont le charisme éclipse tous les personnages secondaires (à l’exception de Rhost et Sylens). À la recherche de ses origines, Aloy dévoilera successivement les mystères entourant le passé de l’humanité et les complots du présent à travers des intrigues recherchées et une scénarisation clairement inspirée de « the Witcher 3 », notamment dans ses quêtes annexes. Même si les dialogues à choix multiples apportent plus une orientation morale que des divergences d’histoire, ils participent à l’illusion de contrôle et les missions sont suffisamment variées pour ne jamais lâcher notre curiosité.

Mais c’est dans sa direction artistique que le jeu se démarque clairement, à commencer par son open world. Des canyons aux montagnes, des forêts aux jungles en passant par les ruines et les creusets, « Horizon » est riche d’une incroyable diversité de paysage et d’ambiances immersives. Le travail identitaire des différentes tribus, d’inspiration vikings, incas, amérindiennes ou médiévales, est impressionnant, soigné dans les moindres détails, architecture, tenus, religion, identité musicale etc.

Au sortir du territoire des Noras, cette impression d’immensité en est presque effrayante. Le joueur se retrouve livré à lui-même face à l’entendu d’un monde virtuel peuplé de créatures menaçantes, avec pour seule défense une vague indication de direction, un arc et une lance… et démerde-toi !
La mécanique a fusionné avec la faune animale en plus d’une vingtaine d’espèces : raptors en métal, t-rex d’acier, condor étincelant, tigre à dents de scie, alligators en titane et autres bébêtes métalliques cracheuses de feu ou de glace, armées des pattes à leurs crocs acérées… Tout un cheptel à l’esthétisme léché et sauvage, doté d’une élégance bestiale jusque dans ses mouvements et son sound design.

Ne vous y trompez pas, la composante rpg est essentielle pour venir à bout de ses monstres qui ont en plus la fâcheuse manie de se déplacer en meute. Sachez choisir les bonnes armes, utiliser la topographie à votre avantage, privilégiez l’infiltration et le piratage et ne vous attaquez jamais à plus fort que vous sans quoi la lutte tournera vite au cauchemar ! Fort heureusement, le game play est abouti tout ayant une prise en main assez pédagogique pour les débutants, malgré un niveau de difficulté élevé.

Avec des bugs vraiment minimes (sauf celui du doublage VF sur la séquence d’introduction), « Horizon Zero Dawn » est sans conteste le meilleur jeu de 2017 (à date, je n’ai pas eu l’occasion de tester le dernier Zelda). Grandiose dans son exécution et magnifiée par une bande originale envoutante, quelques petites imperfections et facilités (notamment une galerie d’expression faciale restreinte) témoignent malgré tout une marge d’amélioration pour une suite qui pourrait être encore meilleure. Peut-être l’aube d’une nouvelle grande franchise !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :