Les Animaux Fantastiques

Back to magic

Réalisé par David Yates
Avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Alison Sudol, Colin Farrell…
USA, UK – Fantastique, Aventure
Sortie en salle : 16 novembre 2016
Durée : 2h 13min 

Kezako ?

Norbert Dragonneau rentre à peine d’un périple à travers le monde où il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques. Il pense faire une courte halte à New York, mais une série d’événements et de rencontres inattendues risquent de prolonger son séjour. Désormais, le monde de la magie est menacé.

La critique d’Eugénie – 4/5
♥ Coup de cœur

Après la désastreuse expérience de l’Enfant Maudit, je redoutais le pire pour ces « Fantastic Beasts », premier film d’une nouvelle franchise issue de l’univers Harry Potter. Mais des bandes-annonces prometteuses et des textes inédits publiés sur Pottermore, concernant l’Histoire de la Magie aux États-Unis et Ilvermony (GO Thunderbird ! ), ont fini par réveiller mon enthousiasme.

Fan de la première heure, Eugénie était présente à l’avant-première française, réussissant même à y trainer Marcellin (merci mon canard). Bien que déçue par l’absence des membres de l’équipe, il faut reconnaître que le grand Rex a mis les petits chaudrons dans les grands. Photocall, baguette gratuite, goodies en tous genres et une communauté de fans déchainée – et déguisée. Si Eugénie et Marcellin arboraient fièrement les couleurs de Serdaigle et Serpentard, toutes les maisons de Poudlard étaient représentées à parts égales, prêtes à partir en voyage scolaire outre-Atlantique.

L’attente électrise le public qui se déchaine au lever de rideau… c’est parti !

Commençons par les malus. Un thème musical moins identifiable, qui réutilise celui d’Harry Potter au lieu de travailler le sien, et quelques sous-intrigues mal exploitées… Mais franchement, je pinaille !

« Les Animaux Fantastiques » est une très bonne surprise, très loin du fan service gratuit tant redouté ! Autre époque, autre décor, autres personnages, autres enjeux, l’histoire se démarque de celle du Survivant tout en s’intégrant parfaitement à l’univers.
L’intrigue sert de prétexte pour se balader dans le monde magique de J.K. Rowling, explorant sa société tout en courant après le bestiaire fantastique qui a donné son titre au film. D’ailleurs au passage, Marcellin je veux un Niffleur pour Noël (#démerde-toi) !

À la foi plus sombre et adulte que la saga Harry Potter, « Les Animaux Fantastiques » est aussi plus drôle, en grande partie grâce à l’acteur Dan Fogler, interprète de Jacob Kowalki, qui déploie un arsenal d’expressions faciales plus hilarantes les unes que les autres.
Le reste du casting ne démérite pas pour autant. Eddie Redmayne incarne un Newt Scamender (Norbert Dragonneau pour les francophiles) maladroit et tendre, entouré d’un duo de frangines improbable, comme si Valérie Lemercier et Marilyn Monroe se découvraient des liens de parenté.

Si David Yates est à nouveau derrière la caméra, J.K. Rowling s’est essayée à un tout autre exercice, l’écriture d’un scénario, et ce avec talent ! Par-delà des péripéties animalière se cachent une intrigue policière soignée, jouant habilement avec les connaissances du public. À la foi accessible aux néophytes, les potterheads pourront eux se perdre en conjectures jusqu’à la conclusion, pas si prévisible que ça. Un joli travail d’équilibriste ou, en l’occurrence, de balais volants. Chapeau pointu l’artiste !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :